Le Président du Conseil Economique, Social et Culturel Abderamane Mouctar Mahamat a accordé une audience ce 21 décembre 2017 à une délégation de la Plate forme de plaidoyer sur l’implication des jeunes dans les instances de prise de décision. Le Président du CESC était entouré pour la circonstance de deux membres du Bureau, représentants les jeunes et les femmes et le Directeur du Cabinet de l’institution.

audienceAu menu des entretiens, la mise en œuvre des activités de la plate forme et les préoccupations des jeunes par rapport à leur prise en compte dans les politiques publiques et la remise officielle au CESC, les recommandations du forum sur la Problématique de l’engagement des jeunes dans les instances de prise de décision et le suivi des politiques publiques les concernants.

Après les formules protocolaires d’usages, le coordonnateur de la plate forme, dirigeant la délégation M. Djepeur Korodé Gérard a situé le Bureau du CESC sur la mission de la plate forme. Composée d’une centaine de jeunes, cette plate forme a pour mission de faire le plaidoyer auprès des instances nationales et internationales sur les attentes de la jeunesse et son implication dans la prise des décisions. Pour les délégués de la plate forme, les gouvernants inscrivent les aspirations des jeunes dans les politiques publiques, mais la traduction en acte de leur volonté politique reste en deçà des attentes de cette frange importante de la société tchadienne. Selon ces délégués les aspirations de la jeunesse embrassent l’éducation, la formation, la santé, l’entrepreneuriat, l’emploi. En claire à travers la plate forme, les jeunes plaident en faveur d’une bonne éducation et formation, d’emplois décents, de la formation à l’entrepreneuriat ; bref de l’épanouissement de la jeunesse tchadienne.

Le Président du CESC a apprécié à sa juste valeur la démarche de la plate forme de la jeunesse consistant à faire le plaidoyer auprès des institutions pour l’implication des jeunes dans les prises de décisions d’intérêt commun. Il a saisi l’occasion pour informer ses hôtes de la contribution de son institution en faveur de la formation, de l’emploi et l’insertion socioéconomique des jeunes. Il cite entre autres des thèmes tels que : « Impact de la violence en milieu scolaire sur le système éducatif tchadien, traité à la session ordinaire de février 2012, « Exode rural : causes, conséquences et pistes de solution » traité à sa première session ordinaire de février 2014 et « Problématique de l’emploi des jeunes au Tchad: Enjeux et perspectives », analysé à la deuxième session ordinaire de 19 Septembre 2016.

Selon le Président du CESC, la jeunesse est le fer de lance du développement. Son importance démographique ne peut laisser indifférent, une grande institution comme celle qu’il dirige.

Il a en outre, prodigué des conseils à la plate forme de mettre l’intérêt de la jeunesse au dessus de toutes considérations, d’œuvrer pour le renforcement des capacités des jeunes, en les outillant des connaissances qui forcent le respect dans un monde de travail devenu de plus en plus exigent. Pour y parvenir, le Président du CESC a orienté les jeunes sur les stratégies à mettre en œuvre pour le moyen et long terme.

Au sortir de l’audience, les délégués de la plate forme ont indiqué avoir reçu de sages conseils leur permettant de sortir de l’ornière.

A noter que la plate forme de plaidoyer sur l’implication de jeunes dans les instances de prise de décision a été mise en place à l’issue d’un forum coorganisé par l’Antenne de la CELIAF de N’Djaména et l’UNICEF en novembre 2017. A cette occasion, les jeunes ont diagnostiqué leur faible implication dans les instances publiques de prise de décisions et leurs rôles dans l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi des politiques publiques à leur profit.

Le service de communication et Relations publiques du CESC le 22/12/2017

Abdelkerim H.B

                                              Voeux du nouvel an du Président du CESC


En début de cette année 2019, j’adresse mes voeux les meilleurs au peuple tchadien, aux hautes personnalités du pays, aux membres du Conseil Economique, Social et Culturel et aux visiteurs de notre site: www.cesc.td. Que 2019 soit pour le Tchad, une année de renforcement de la cohésion nationale, de paix renforcée et à tous, une année de santé, de paix de coeur, de bonheur, d’amour et de prospérité.
Au-delà d’autres considérations, l’année 2018 a redoré le blason du Conseil Economique, Social et Culturel. Notre institution a vu sa mission renforcée et sa composition élargit à d’autres corporations, si bien que le nombre de ses membres est revu en baisse.
Ainsi, l’Ordonnance N° 22/PR/2018 portant attributions, organisation et fonctionnement du Conseil Economique, Social et Culturel en dynamisant notre institution a élargi ses attributions au domaine environnemental. Grâce à cette Ordonnance, les représentants des organisations patronales, des organisations non gouvernementales nationales pour le développement et la protection de l’environnement et les représentants des personnes handicapées siégeront au Conseil Economique aux cotés des autres corporations déjà représentées. C’est en somme une dynamique insufflée à notre organe consultatif.
Ce sang neuf insufflé au Conseil Economique, Social et Culturel est à mettre à l’actif de son Excellence, Idriss Déby Itno, Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement, initiateur du Forum national inclusif et artisan de la 4ème République.
Pour nous, Conseillers de la République, le réaménagement de notre institution et son maintien parmi les grandes institutions de la République sonnent comme une confiance renouvelée au CESC, Conseiller des pouvoirs Exécutif et Législatif en matière économique, sociale, culturelle et environnementale. A cet égard, nous donnerons le mieux de nous-mêmes pour analyser tout problème de développement économique, social, culturel et environnemental de la nation et attirer l’attention du gouvernement sur des réformes nécessaire et utiles à mettre en oeuvre dans l’intérêt du pays.
Au cours de l’année 2018, les Conseillers de la République ont tenu le pari des sessions ordinaires. D’autres activités telles que des réunions, des audiences, des séances de travail ont été tenues et des missions à l’extérieur ont été effectuées par le Président, accompagné des conseillers de la République et/ou ses proches collaborateurs. La périodicité de notre périodique d’information, « Le Conseiller » a été respectée. C'est pour moi un motif de satisfaction et j’invite les internautes à visiter notre site web www.cesc.td pour apprécier les articles publiés.
En se dotant d’un site web, moyen moderne de communication et d'information, l'institution dont j'ai l'insigne honneur de diriger a tenu le pari de rendre visibles et lisibles ses activités par le biais de la toile et communiquer avec la communauté internationale et les institutions soeurs.
Notre site traite des sujets ayant trait à l’économie, au social et au culturel. Il porte le label du CESC certes, mais c’est un outil de communication et de développement au service de toutes les corporations représentées en son sein.
Le Portail officiel du CESC est de ce fait, un outil d’information et de communication, ouvert à toutes les organisations de la société civile tchadienne organisée.
Nous nous engageons à poursuivre la mise à jour du site avec la même détermination et le même professionnalisme.

Une fois encore, je réitère mes voeux les meilleurs à toutes et à tous et souhaite la bienvenue aux visiteurs du portail web du CESC, www.cesc.td

                                                                                                                            Abdelkerim Ahmadye Bakit

CALENDRIER & AGENDA DU CESC

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Adresse du CESC à N'Djaména

siegeCESCpetit

Boulevard NGarta Tombalbaye,
Rue N° 6.405,
N’Djaména – Tchad.
BP : 5038 – Téléphone : (235) 22 53 03 30

Les autres institutions