Le Conseil Economique, Social et Culturel a clos ses travaux le 17 septembre 2018. Le Président de la République a été représenté comme à l'ouverture de la session par le Ministre d’Etat, ministre conseiller à la Présidence de la République Dr Nouradine Delwa Kassiré Coumakoye. Des membres du Gouvernement, des députés et des ambassadeurs accrédités auprès du Tchad ont honoré de leur présence la cérémonie. A suivre le Discours de clôture de la session, prononcé par le Président du Conseil Economique, Social et Culturel Abdelkerim Ahmadaye Bakhit.

 

 

Clôture sept 2018 5Excellence Monsieur le Ministre d’État, Ministre Conseiller à la Présidence de la République, Représentant Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’État, Chef du Gouvernement ; 

Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale;

Messieurs les Présidents des Grandes Institutions de la République ;

Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement;

Mesdames et Messieurs les Députés;

Excellence, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Représentants des Organisations Internationales accréditées auprès du Tchad;

Mesdames et Messieurs les membres du Cabinet du Président de la République ;

Mesdames et Messieurs les Conseillers de la République ;

Monsieur le Gouverneur de la Province de N’Djamena ;

Madame le Maire de la Ville de N’Djamena ;

Madame et Messieurs les Maires et délégués d’arrondissements de la ville de Ndjamena ;                                    

Généraux et Officiers des Forces de Défense et de Sécurité ;

Messieurs les Secrétaires Généraux et Directeurs Généraux des Départements Ministériels ;

Messieurs les Présidents et Secrétaires Généraux des Partis Politiques ;

Sa Majesté le Sultan de la Ville de N’Djamena et ses environs ;

Messieurs les Responsables des congrégations religieuses ;

Mesdames et Messieurs les représentants des associations de la société civile ;

Distingués invités ;

Mesdames et Messieurs,

Avant tout propos, je voudrais vous inviter à observer une minute de silence à la mémoire du conseiller de la République Abdelkerim Hassap, décédé le 08 septembre 2018 à Ndjamena de suite de maladie.

Excellence Monsieur le Représentant du Président de la République, Chef de l’État, Chef du Gouvernement;

Distingués invités;

Mesdames et Messieurs;

Nous voici arrivés aux termes de la deuxième session ordinaire de 2018 du Conseil Economique, Social et Culturel.

Comme à l’ouverture de cette session, vous avez encore répondu présents à notre invitation, rehaussant ainsi l’éclat de nos assises. Au nom de tous les conseillers de la République, je vous adresse mes remerciements les plus cordiaux.

Cette session qu’il convient d’appeler la première session ordinaire de la 4ème République, marque un nouveau départ pour notre institution redynamisée.

En effet, le renforcement des attributions du Conseil Économique, Social et Culturel dans la 4ème République suscite des questionnements liés à son rôle, sa place et son impact dans la vie de la Nation et sur les actions gouvernementales. De même son rôle et son implication dans les réflexions pouvant permettre d’accroitre l’efficacité de l’action des pouvoirs publics en faveur des populations dans la  4ème République, ainsi que sa visibilité au niveau national et international suscitent autant d’interrogations.

Distingués invités;

Mesdames et Messieurs;

Fort de ces questionnements somme toute légitimes, les conseillers de la République ont durant deux semaines, suivi des communications de hautes factures faites devant eux par certains membres du Gouvernement, les experts dans divers domaines et les membres des commissions permanentes spécialisées de l’institution.

Ces communications leur ont permis  d’analyser avec pertinence, les forces et les faiblesses du Conseil en vue de le repositionner conformément aux attentes des hautes autorités du pays exprimées dans l’Ordonnance N° 022/PR/2018, portant  attributions, composition, organisation et fonctionnement du Conseil Economique, Social et Culturel.

La deuxième session ordinaire, faut-il le dire,  a permis de dynamiser notre Assemblée constitutionnelle consultative et de clarifier sa mission dans la 4ème République. À cet égard, les conseillers de la République lui ont imprimé une nouvelle marque, de nouvelles orientations en vue d’en faire un véritable conseiller des pouvoirs Exécutif et Législatif en matière économique, sociale, culturelle et environnementale.

Distingués invités;

Mesdames et Messieurs;

En clôturant notre session, nous adressons notre pleine gratitude aux membres du gouvernement et aux experts qui, malgré leurs lourdes responsabilités ont consacré de leurs temps pour orienter nos débats par leurs riches communications. Au nom de tous les conseillers de la République, je leur adresse nos sincères remerciements.

C’est aussi l’occasion de réitérer ma pleine reconnaissance à Son Excellence Idriss Deby Itno President de la République, Chef de l’État, Chef du Gouvernement qui, à son investiture en 2016 à la magistrature suprême a confirmé sa promesse de campagne en ces termes, je cite : «Ce quinquennat sera marqué du sceau de la reforme ; celle des institutions de notre appareil judiciaire et celle de l’administration dans toute ses composantes. Comme je vous l’ai promis, il appartiendra aux forces vives de la nation qui seront réunies dans le cadre d’une large consultation national de faire ce diagnostic institutionnel et de proposer les solutions adaptées à nos réalités.», Fin de citation.

Mesdames et Messieurs les conseillers de la République !

Notre Assemblée constitutionnelle consultative est la coordination des associations de la société civile tchadienne organisée. C’est donc un laboratoire d’idées où des réflexions se mènent sur les réformes et autres projets et  propositions de lois.

Au vu du travail abattu au cours de la session, je puisse dire que vous vous êtes montrés à la hauteur de la mission dévolue à notre institution. Permettez-moi de clôturer notre session sur une note de satisfaction  car la Redynamisation du Conseil Economique, Social et Culturel dans la 4ème République souhaitée par vous a été tenue. Comme quoi, « la récolte a tenu la promesse de la fleur». Conformément à l’article 3 de l’Ordonnance No 022/PR/2018, les conclusions de nos travaux seront transmises au Président de la République et au Président de l’Assemblée Nationale. 

Au moment où nous clôturons la deuxième session ordinaire du Conseil Économique, Social et Culturel, je me fais le plaisir de vous féliciter pour le travail abattu et souhaiter bon retour dans leurs localités respectives, aux conseillers venus du Tchad profond.

Sur ce, je déclare close la deuxième session ordinaire de l’année 2018.

Je vous remercie pour votre aimable attention.

Clôture sept 2018

 

 

 

REPUBLIQUE DU TCHAD

Unité – Travail - Progrès

 

 

جمهورية تشاد

وحدة-عمل-تقدم

---------------------

-----------------

Conseil Economique,

Social et Culturel

المجلس الاقتصادي

والاجتماعي والثقافي

---------------------

-----------------

Deuxième Mandature

الولاية الثانية

---------------------

-----------------

Présidence du conseil

رئاسة المجلس

N’Djaména, le 17 septembre 2018

ALLOCUTION

De S.E.M. ABDELKERIM AHMADAYE BAKHIT Président du Conseil Économique, Social et Culturel

Clôture de la deuxième session ordinaire de l’année 2018

 

 


 

ü    Excellence Monsieur le Ministre d’État, Ministre Conseiller à la Présidence de la République, Représentant Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’État, Chef du Gouvernement ; 

ü    Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale;

ü    Messieurs les Présidents des Grandes Institutions de la République ;

ü    Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement;

ü    Mesdames et Messieurs les Députés;

ü    Excellence, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Représentants des Organisations Internationales accréditées auprès du Tchad;

ü    Mesdames et Messieurs les membres du Cabinet du Président de la République ;

ü    Mesdames et Messieurs les Conseillers de la République ;

ü    Monsieur le Gouverneur de la Province de N’Djamena ;

ü    Madame le Maire de la Ville de N’Djamena ;

ü    Madame et Messieurs les Maires et délégués d’arrondissements de la ville de Ndjamena ;                                    

ü    Généraux et Officiers des Forces de Défense et de Sécurité ;

ü    Messieurs les Secrétaires Généraux et Directeurs Généraux des Départements Ministériels ;

ü    Messieurs les Présidents et Secrétaires Généraux des Partis Politiques ;

ü    Sa Majesté le Sultan de la Ville de N’Djamena et ses environs ;

ü    Messieurs les Responsables des congrégations religieuses ;

ü    Mesdames et Messieurs les représentants des associations de la société civile ;

ü    Distingués invités ;

ü    Mesdames et Messieurs,

Avant tout propos, je voudrais vous inviter à observer une minute de silence à la mémoire du conseiller de la République Abdelkerim Hassap, décédé le 08 septembre 2018 à Ndjamena de suite de maladie.

ü    Excellence Monsieur le Représentant du Président de la République, Chef de l’État, Chef du Gouvernement;

ü    Distingués invités;

ü    Mesdames et Messieurs;

Nous voici arrivés aux termes de la deuxième session ordinaire de 2018 du Conseil Economique, Social et Culturel.

Comme à l’ouverture de cette session, vous avez encore répondu présents à notre invitation, rehaussant ainsi l’éclat de nos assises. Au nom de tous les conseillers de la République, je vous adresse mes remerciements les plus cordiaux.

Cette session qu’il convient d’appeler la première session ordinaire de la 4ème République, marque un nouveau départ pour notre institution redynamisée.

En effet, le renforcement des attributions du Conseil Économique, Social et Culturel dans la 4ème République suscite des questionnements liés à son rôle, sa place et son impact dans la vie de la Nation et sur les actions gouvernementales. De même son rôle et son implication dans les réflexions pouvant permettre d’accroitre l’efficacité de l’action des pouvoirs publics en faveur des populations dans la  4ème République, ainsi que sa visibilité au niveau national et international suscitent autant d’interrogations.

ü    Distingués invités;

ü    Mesdames et Messieurs;

Fort de ces questionnements somme toute légitimes, les conseillers de la République ont durant deux semaines, suivi des communications de hautes factures faites devant eux par certains membres du Gouvernement, les experts dans divers domaines et les membres des commissions permanentes spécialisées de l’institution.

Ces communications leur ont permis  d’analyser avec pertinence, les forces et les faiblesses du Conseil en vue de le repositionner conformément aux attentes des hautes autorités du pays exprimées dans l’Ordonnance N° 022/PR/2018, portant  attributions, composition, organisation et fonctionnement du Conseil Economique, Social et Culturel.

La deuxième session ordinaire, faut-il le dire,  a permis de dynamiser notre Assemblée constitutionnelle consultative et de clarifier sa mission dans la 4ème République. À cet égard, les conseillers de la République lui ont imprimé une nouvelle marque, de nouvelles orientations en vue d’en faire un véritable conseiller des pouvoirs Exécutif et Législatif en matière économique, sociale, culturelle et environnementale.

ü    Distingués invités;

ü    Mesdames et Messieurs;

En clôturant notre session, nous adressons notre pleine gratitude aux membres du gouvernement et aux experts qui, malgré leurs lourdes responsabilités ont consacré de leurs temps pour orienter nos débats par leurs riches communications. Au nom de tous les conseillers de la République, je leur adresse nos sincères remerciements.

C’est aussi l’occasion de réitérer ma pleine reconnaissance à Son Excellence Idriss Deby Itno President de la République, Chef de l’État, Chef du Gouvernement qui, à son investiture en 2016 à la magistrature suprême a confirmé sa promesse de campagne en ces termes, je cite : «Ce quinquennat sera marqué du sceau de la reforme ; celle des institutions de notre appareil judiciaire et celle de l’administration dans toute ses composantes. Comme je vous l’ai promis, il appartiendra aux forces vives de la nation qui seront réunies dans le cadre d’une large consultation national de faire ce diagnostic institutionnel et de proposer les solutions adaptées à nos réalités.», Fin de citation.

ü  Mesdames et Messieurs les conseillers de la République !

Notre Assemblée constitutionnelle consultative est la coordination des associations de la société civile tchadienne organisée. C’est donc un laboratoire d’idées où des réflexions se mènent sur les réformes et autres projets et  propositions de lois.

Au vu du travail abattu au cours de la session, je puisse dire que vous vous êtes montrés à la hauteur de la mission dévolue à notre institution. Permettez-moi de clôturer notre session sur une note de satisfaction  car la Redynamisation du Conseil Economique, Social et Culturel dans la 4ème République souhaitée par vous a été tenue. Comme quoi, « la récolte a tenu la promesse de la fleur». Conformément à l’article 3 de l’Ordonnance No 022/PR/2018, les conclusions de nos travaux seront transmises au Président de la République et au Président de l’Assemblée Nationale. 

Au moment où nous clôturons la deuxième session ordinaire du Conseil Économique, Social et Culturel, je me fais le plaisir de vous féliciter pour le travail abattu et souhaiter bon retour dans leurs localités respectives, aux conseillers venus du Tchad profond.

Sur ce, je déclare close la deuxième session ordinaire de l’année 2018.

Je vous remercie pour votre aimable attention.

Abdelkerim H.B

                                              Voeux du nouvel an du Président du CESC


En début de cette année 2019, j’adresse mes voeux les meilleurs au peuple tchadien, aux hautes personnalités du pays, aux membres du Conseil Economique, Social et Culturel et aux visiteurs de notre site: www.cesc.td. Que 2019 soit pour le Tchad, une année de renforcement de la cohésion nationale, de paix renforcée et à tous, une année de santé, de paix de coeur, de bonheur, d’amour et de prospérité.
Au-delà d’autres considérations, l’année 2018 a redoré le blason du Conseil Economique, Social et Culturel. Notre institution a vu sa mission renforcée et sa composition élargit à d’autres corporations, si bien que le nombre de ses membres est revu en baisse.
Ainsi, l’Ordonnance N° 22/PR/2018 portant attributions, organisation et fonctionnement du Conseil Economique, Social et Culturel en dynamisant notre institution a élargi ses attributions au domaine environnemental. Grâce à cette Ordonnance, les représentants des organisations patronales, des organisations non gouvernementales nationales pour le développement et la protection de l’environnement et les représentants des personnes handicapées siégeront au Conseil Economique aux cotés des autres corporations déjà représentées. C’est en somme une dynamique insufflée à notre organe consultatif.
Ce sang neuf insufflé au Conseil Economique, Social et Culturel est à mettre à l’actif de son Excellence, Idriss Déby Itno, Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement, initiateur du Forum national inclusif et artisan de la 4ème République.
Pour nous, Conseillers de la République, le réaménagement de notre institution et son maintien parmi les grandes institutions de la République sonnent comme une confiance renouvelée au CESC, Conseiller des pouvoirs Exécutif et Législatif en matière économique, sociale, culturelle et environnementale. A cet égard, nous donnerons le mieux de nous-mêmes pour analyser tout problème de développement économique, social, culturel et environnemental de la nation et attirer l’attention du gouvernement sur des réformes nécessaire et utiles à mettre en oeuvre dans l’intérêt du pays.
Au cours de l’année 2018, les Conseillers de la République ont tenu le pari des sessions ordinaires. D’autres activités telles que des réunions, des audiences, des séances de travail ont été tenues et des missions à l’extérieur ont été effectuées par le Président, accompagné des conseillers de la République et/ou ses proches collaborateurs. La périodicité de notre périodique d’information, « Le Conseiller » a été respectée. C'est pour moi un motif de satisfaction et j’invite les internautes à visiter notre site web www.cesc.td pour apprécier les articles publiés.
En se dotant d’un site web, moyen moderne de communication et d'information, l'institution dont j'ai l'insigne honneur de diriger a tenu le pari de rendre visibles et lisibles ses activités par le biais de la toile et communiquer avec la communauté internationale et les institutions soeurs.
Notre site traite des sujets ayant trait à l’économie, au social et au culturel. Il porte le label du CESC certes, mais c’est un outil de communication et de développement au service de toutes les corporations représentées en son sein.
Le Portail officiel du CESC est de ce fait, un outil d’information et de communication, ouvert à toutes les organisations de la société civile tchadienne organisée.
Nous nous engageons à poursuivre la mise à jour du site avec la même détermination et le même professionnalisme.

Une fois encore, je réitère mes voeux les meilleurs à toutes et à tous et souhaite la bienvenue aux visiteurs du portail web du CESC, www.cesc.td

                                                                                                                            Abdelkerim Ahmadye Bakit

CALENDRIER & AGENDA DU CESC

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Adresse du CESC à N'Djaména

siegeCESCpetit

Boulevard NGarta Tombalbaye,
Rue N° 6.405,
N’Djaména – Tchad.
BP : 5038 – Téléphone : (235) 22 53 03 30

Les autres institutions