Le Président du CESC Abdelkerim Ahmadaye Bakhit a accordé une audience le jeudi 15 novembre 2018, à la représentante résidente de l’UNFPA au Tchad Dr. Edwige ADEKAMBI DOMINGO. Elle a été accompagnée de M. Adoumbe Maoura, Chargé de Programme et suivi-évaluation de l’UNFPA. Cette audience a été sollicitée par la représentante de l’UNFPA.

AUNFPAprès les formules protocolaires d’usage, la représentante résidante de l’UNFPA a indiqué que organisation attache du prix aux questions de partenariat en matière de prévention sociale. Elle salue les initiatives prises par le Conseil Économique, Social et Culturel pour orienter et conseiller les pouvoirs publics en visant le bien–être des populations. Elle a cité quelques exemples stratégiques que le Tchad devrait développerr pour réaliser la vision 2030. Elle a ensuite dévoilé le portefeuille actuel de l’UNPPA pour le Tchad, lequel comprend trois (3) programmes pour cinq(5) ans. Ces programmes ont trait à la mortalité maternelle, à la planification familiale et le programme de lutte contre les violences faites aux femmes et l’excision.

Selon la représentante de l’UNFPA, notre pays enregistre 18 décès par jour et occupe le 3ème rang de mortalité maternelle dans le monde. Les raisons? Elles sont entre autres, les mariages consommés très tôt, la non utilisation des services de santé en cas de grossesse ou autres pandémies et la qualité de la gestion de l’offre de service par les formations sanitaires. Elle estime que la prise en compte des pesanteurs culturelles dans la biomédicale peut limiter les pertes.

Pour elle, l’espacement de naissance par la sensibilisation, l’information et la communication en lien avec le dividende démographique peuvent produire des résultats probants.

Elle a salué « le programme de lutte contre les violences faites aux femmes et l’excision », car des associations féminines se battent contre ce fléau et l’UNFPA les accompagnent dans ce processus. Quant aux violences faites aux femmes, des activités de sensibilisation et des plaidoyers pour des sanctions exemplaires sont menées auprès des autorités pour l’éradication de cette menace constante qui pèse sur les jeunes filles et les femmes. L’aspect scolarisation des filles fait partie des préoccupations de l’UNFPA a-t-elle martelé.

 À noter qu’au Tchad, l’UNFPA intervient dans cinq(5) régions pour la mise en œuvre des trois(3) programmes. En matière de statistiques, il y a une loi en projet dont l’UNFPA participe à son élaboration, et qui mettra en place un mécanisme de recensement et de collectes d’informations. L’UNFPA intervient également dans « l’Initiative Autonomisation des Filles et Femmes au Sahel et Dividende Démographique ». Un projet sous régionale qui assure l’autonomie économique des femmes en adéquation avec la croissance démographique.

Concernant la coopération UNFPA-CESC, il importe au CESC d’avoir un point d’ancrage pour le suivi de ces trois(3) programmes et les perspectives de 2019. Les deux parties ont convenu de la mise en place d’un cadre de concertation pour les échanges futurs. A cet effet, le CESC et l’UNFPA entendent se retrouver en ce mois de décembre pour l’élaboration d’une feuille de route pour des échanges fructueux.

Le Président du CESC Abdelkerim Ahmadaye Bakhit a apprécié à sa juste valeur les actions de l’UNFPA au Tchad et les démarches de la représentante de l’organisation onusienne à collaborer avec son institution. Pour lui, l’audience qu’il lui a accordée est le début d'une bonne collaboration entre l’UNFPA et son institution.

Le Président du CESC était entouré de certains membres du Bureau, dont la Vice-présidente Mme Haoua Gamane, le Questeur; Mahamat Mahadi Acheeik, et Mme Oussoumri Djimasra rapporteur au Bureau du Conseil Économique, Social et Culturel.

Par le service de Communication et des Relations publiques le 16 novembre 2018

 

Abdelkerim H.B

                                              Voeux du nouvel an du Président du CESC


En début de cette année 2019, j’adresse mes voeux les meilleurs au peuple tchadien, aux hautes personnalités du pays, aux membres du Conseil Economique, Social et Culturel et aux visiteurs de notre site: www.cesc.td. Que 2019 soit pour le Tchad, une année de renforcement de la cohésion nationale, de paix renforcée et à tous, une année de santé, de paix de coeur, de bonheur, d’amour et de prospérité.
Au-delà d’autres considérations, l’année 2018 a redoré le blason du Conseil Economique, Social et Culturel. Notre institution a vu sa mission renforcée et sa composition élargit à d’autres corporations, si bien que le nombre de ses membres est revu en baisse.
Ainsi, l’Ordonnance N° 22/PR/2018 portant attributions, organisation et fonctionnement du Conseil Economique, Social et Culturel en dynamisant notre institution a élargi ses attributions au domaine environnemental. Grâce à cette Ordonnance, les représentants des organisations patronales, des organisations non gouvernementales nationales pour le développement et la protection de l’environnement et les représentants des personnes handicapées siégeront au Conseil Economique aux cotés des autres corporations déjà représentées. C’est en somme une dynamique insufflée à notre organe consultatif.
Ce sang neuf insufflé au Conseil Economique, Social et Culturel est à mettre à l’actif de son Excellence, Idriss Déby Itno, Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement, initiateur du Forum national inclusif et artisan de la 4ème République.
Pour nous, Conseillers de la République, le réaménagement de notre institution et son maintien parmi les grandes institutions de la République sonnent comme une confiance renouvelée au CESC, Conseiller des pouvoirs Exécutif et Législatif en matière économique, sociale, culturelle et environnementale. A cet égard, nous donnerons le mieux de nous-mêmes pour analyser tout problème de développement économique, social, culturel et environnemental de la nation et attirer l’attention du gouvernement sur des réformes nécessaire et utiles à mettre en oeuvre dans l’intérêt du pays.
Au cours de l’année 2018, les Conseillers de la République ont tenu le pari des sessions ordinaires. D’autres activités telles que des réunions, des audiences, des séances de travail ont été tenues et des missions à l’extérieur ont été effectuées par le Président, accompagné des conseillers de la République et/ou ses proches collaborateurs. La périodicité de notre périodique d’information, « Le Conseiller » a été respectée. C'est pour moi un motif de satisfaction et j’invite les internautes à visiter notre site web www.cesc.td pour apprécier les articles publiés.
En se dotant d’un site web, moyen moderne de communication et d'information, l'institution dont j'ai l'insigne honneur de diriger a tenu le pari de rendre visibles et lisibles ses activités par le biais de la toile et communiquer avec la communauté internationale et les institutions soeurs.
Notre site traite des sujets ayant trait à l’économie, au social et au culturel. Il porte le label du CESC certes, mais c’est un outil de communication et de développement au service de toutes les corporations représentées en son sein.
Le Portail officiel du CESC est de ce fait, un outil d’information et de communication, ouvert à toutes les organisations de la société civile tchadienne organisée.
Nous nous engageons à poursuivre la mise à jour du site avec la même détermination et le même professionnalisme.

Une fois encore, je réitère mes voeux les meilleurs à toutes et à tous et souhaite la bienvenue aux visiteurs du portail web du CESC, www.cesc.td

                                                                                                                            Abdelkerim Ahmadye Bakit

CALENDRIER & AGENDA DU CESC

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Adresse du CESC à N'Djaména

siegeCESCpetit

Boulevard NGarta Tombalbaye,
Rue N° 6.405,
N’Djaména – Tchad.
BP : 5038 – Téléphone : (235) 22 53 03 30

Les autres institutions